Venise, le charme à l’italienne

illustration image à la une

L’avantage avec un pays comme l’Italie, c’est que les destinations de vacances ou de séjours y sont nombreuses. Après un premier passage à Milan et à Gênes, il y a deux ans, nous avons décidé de mettre le cap sur Venise pour ce mois de Juillet.

Ah Venise… tout un symbole, n’est-ce pas ? Il faut dire que la ville des amoureux est assez célèbre dans le pays ainsi que dans le monde entier et attire beaucoup de touristes. Mais Venise, c’est aussi une ville massivement aquatique et disposant d’une richesse artistique et architecturale incroyable. Là-bas, on s’y perd très vite parmi les innombrables ruelles sans fin et les ponts qui se comptent par centaines. A tel point que l’usage d’une carte s’avère absolument nécessaire – où de Google Maps pour les plus modernes d’entre vous. Quoi qu’il en soit, soyez en sûr, vous finirez bien par vous perdre. Mais cela fait parti du jeu et c’est une des raisons pour laquelle on adore s’aventurer dans cette ville. Et même si parfois, les ruelles sont noires de monde, celles-ci ne perdent pas leurs côtés traditionnels.

Venir à Venise c’est tomber sous le charme d’une ville à l’architecture particulière et de ses façades sur lesquelles l’eau du Grand Canal vient se jeter. Mais au delà de ses étroites, très étroites, ruelles, la ville nous surprend sur de nombreux autres points. Notamment le fait qu’à Venise, la circulation se fait principalement, voire exclusivement, par voie maritime. Aucune voiture, aucun cyclomoteur, là-bas tout le monde circule à pied ou en bateau. Même la police, les ambulances et… les taxis. Cette forte circulation maritime peut même provoquer quelques embouteillages, notamment le matin, aux heures des livraisons. Il faut vraiment le voir pour le croire.

Nous avons, cependant, été surpris par la petite superficie de la ville, qui nous paraissait, à priori, plus vaste. Après expérience, deux à trois jours peuvent suffire pour faire le tour de la ville et de ses innombrables ponts. A raison de ne pas lésiner sur les kilomètres effectués. Le meilleur conseil à donner pour découvrir Venise est de se laisser aller et vadrouiller dans la ville de la botte italienne.

Mais il faut, néanmoins, passer par des points essentiels, car la sérénissime dispose de nombreux lieux incontournables et qu’il faut voir au moins une fois lors de son séjour. Nous pouvons ici citer le Grand Canal, le pont du Rialto, la Basilique et la place Saint-Marc, le Palais des Doges, le Pont des Soupirs ou encore la Basilique Santa Maria della Sallute. De simple exemples parmi tant d’autres. Bien entendu, vous pouvez aussi faire un tour de gondole qui reste une des activités phares pour les apprentis vénitiens. Un luxe qui a un prix : 80 euros la demi-heure en journée et 100 euros en soirée. Oui… rien que ça !

Et si vous avez encore un peu de temps à dépenser, n’hésitez pas à vous éloigner un peu de Venise. De nombreuses îles sont accessibles aux abords de la ville. A l’image de Murano, Torcello ou encore Burano qui a été notre choix lors de notre séjour.

Allez, trêve de bavardage, je vous laisse avec une sélection des quelques photographies de notre séjour. Histoire de se donner une représentation visuelle de la ville.

vue sur la basilique Santa Maria della Sallute

illustration grand canal venise

gondole dans une ruelle de Venise

Gondole passant sous le Rialto

Verres de Spritz devant le Rialto

 

Pont des soupirs à Venise

Vue sur la Basilique Saint Marc à Venise

Portrait devant l'Arsenal à Venise

Gondoles à Venise

ruelle à Venise

gondole à Venise

portrait à Venise

Image ruelle dans Venise

vue sur le grand canal depuis le Rialto

image Venise de nuit

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *